> Microsoft écope d'une amende de 280 millions d'euros ! > Free cherche à écouler ses Freebox v4 > Firefox 2.0 Beta 1 est disponible ! > Checkout : Google veut concurencer le PayPal de eBay > Iliad lance un serveur dédié a 29,90€/ mois ! Une vraie révolution !
Navigation Navigation Jeux vidéos Logiciels Materiel programmer Forum
Sommaire de la catégorie   Editorial   Toute l'actualité   L'équipe   Mode d'emploi  
Sommaire -> Les nouvelles -> La Lune, premier relais du net interplanétaire ?

Catégorie :

News du net
News du net


Dernières Actualités

La Lune, premier relais du net interplanétaire ?

L'information a filtré dans la journée : la NASA souhaite installer sur la Lune le plus important relais réseau... du système solaire ! Si vous vous intéressez un tant soit peu à l'actualité astronautique, vous suivez sans aucun doute l'évolution des technologies de transport de personnes, et vous savez donc sans doute que les voyages spatiaux vont devenir prochainement à la portée de tous. Les premiers touristes de l'espace ont ouvert la voie en se payant des tickets à plusieurs millions de dollars. Parmi eux, un dénommé [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Mark_Shuttleworth]Mark Shuttleworth[/url], dont le nom rappelle la navette, président de Canonical et initiateur du projet Ubuntu. Pourquoi je vous parle de lui ? Tout simplement parce que cette idée a germé au sein de son cerveau. Encore une idée qui vaut de l'or, et dont je vais vous expliquer rapidement la logique. Comme je l'ai dit ci-dessus, les voyages en orbite de la Terre seront d'ici quelques années monnaie courante. Naviguer sur son ordinateur ultra-portable sur le Net depuis n'importe où [i]sur Terre[/i] le sera tout autant. Seulement à l'altitude à laquelle voleront les futurs avions-navettes en cours de préparation (chez Boeing qui a racheté Lockheed Martin par exemple), les signaux terrestres ne seront pas assez puissants pour permettre aux passagers de travailler durant leur (court) voyage. Mark ShuttleWorth a donc proposé à la NASA de devenir le premier fournisseur d'accès Internet « interplanétaire » en installant un relais... sur la face visible de la Lune ! Que ceux qui comptent me rétorquer que cela ne suffit pas à couvrir toute l'atmosphère terrestre se ravisent, ils y ont également pensé, en prévoyant d'installer d'autres relais aux [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_Lagrange]points de Lagrange[/url] L3, L4 et L5 de l'orbite lunaire. Ainsi trois relais secondaires et un principal seulement suffiront à couvrir toute la surface terrestre. Pourquoi avoir demandé à la NASA de s'impliquer ? La raison est multiple. Tout d'abord Shuttleworth ne dispose pas des moyens techniques pour réaliser un tel projet, et peu d'agences spatiales sont en mesure aujourd'hui d'installer du matériel sur la Lune. Ensuite, il a choisi la NASA plutôt qu'une autre agence car il joue ainsi sur une rivalité naissante entre la NASA et l'agence spatiale chinoise, qui compte envoyer des hommes sur la Lune. D'autre part, la NASA a accepté car elle voit logiquement derrière cela un excellent moyen pour obtenir d'ici quelques années une certaine indépendance financière vis-à-vis du Congrès Américain. Enfin, un dernier point que je détaille un peu plus loin : prouver aux sceptiques qu'elle est bel et bien capable d'envoyer des hommes sur la Lune. Pour terminer sur les questions, si la solution d'une constellation de satellites n'a pas été retenue c'est là aussi pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce que l'armée américaine ne voyait pas d'un œil favorable cette incursion dans l'espace spatial d'une myriade de satellites supplémentaires. Déjà que [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Galileo_(système_de_positionnement)]Galileo[/url] s'y met... Ensuite, pour l'image pardi ! Les satellites ne sont plus porteurs de nouveauté par leur image, alors que la Lune continue de faire rêver les gens. À tel point que comme je l'annonçais un peu plus tôt la NASA compte faire taire par la même occasion les rumeurs des sceptiques mettant en doute l'authenticité des images de juillet 1969. Un autre point, c'est le prix. Les technologies actuelles permettent de réaliser 4 relais puissants à coût moindre que celui d'une constellation de satellites-relais. Enfin, tout simplement parce que la NASA met ainsi un premier pied dans le marché futur du relais de l'information à travers tout le système solaire, notamment entre la Terre et Mars. Oui, il faut voir les choses en grand :) Nous vous tiendrons informés des détails de cet accord dès que nous en saurons plus, notamment en ce qui concerne la date prévisionnelle de mise en service. [color=red][edit][/color] Nous apprenons à l'instant même de la bouche d'[url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Big_fish]Edward Bloom[/url], responsable des futurs projets à la NASA et qui nous avait signalé le sujet, que le projet risque d'être reporté à plus tard. Bien évidemment, vous serez les premiers informés dès qu'il y aura du nouveau sur les raisons de ce report.

Posté par Coq le dimanche 1 avril 2007 à 00:09 (3266 lectures)

Aller à la nouvelle précédente Nouvelle précédente
Un fond d'écran pour promouvoir les standards
Nouvelle suivante
Amazon fait de la pub pour la vente de ... sex toys !
Aller à la nouvelle suivante

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire

+ Voir les commentaires de cette nouvelle