> Microsoft écope d'une amende de 280 millions d'euros ! > Free cherche à écouler ses Freebox v4 > Firefox 2.0 Beta 1 est disponible ! > Checkout : Google veut concurencer le PayPal de eBay > Iliad lance un serveur dédié a 29,90€/ mois ! Une vraie révolution !
Navigation Navigation Jeux vidéos Logiciels Materiel programmer Forum
Sommaire de la catégorie   Editorial   Toute l'actualité   L'équipe   Mode d'emploi  
Sommaire -> Les nouvelles -> Lyon et Microsoft s'allient

Catégorie :

News du net
News du net


Dernières Actualités

Lyon et Microsoft s'allient

Alors qu'une tendance lente, mais nette, au passage au libre se dessine au sein du monde des administrations, ministères, etc., l'agglomération du Grand Lyon (communauté de communes de l'aire urbaine de Lyon) fait depuis peu office de tâche dans un paysage de moins en moins monopolisé. Gérard Collomb, maire (PS) de la ville, vient d'annoncer un partenariat technologique poussé avec Microsoft afin de favoriser l'intégration multimédia de la ville. Le partenariat est d'une telle ampleur que Bill Gates l'a qualifié d'"historique'. L'objectif principal proclamé est de renforcer la position de l'agglomération lyonnaise dans le secteur des technologies de l'information, qui emploient actuellement, selon M. Collomb, 30 000 personnes sur Lyon et ses alentours. Lyon veut par là essentiellement dynamiser les secteurs informatiques de la ville (édition de jeux vidéo, création de logiciels) en permettant à Microsoft d'étendre son programme IDEES (Initiative pour le développement économique des éditeurs et des startups), qui apporte depuis 1 an et demi un soutien à une cinquantaine de start-ups françaises. Mais il s'agit aussi d'accroître l'équipement informatique urbain. Cela passe par la gestion administrative, où Microsoft et la ville s'impliqueront pour créer un guichet citoyen unique, plus performant pour la ville et plus satisfaisant pour les usagers. Cela permettra également d'étendre le parc informatique de la ville (écoles, bibliothèques, centres sociaux...). Cet effort d'accroissement de l'équipement informatique a enfin une visée de développement durable, puisque Microsoft et le Grand Lyon s'engagent dans un programme de réduction de la "fracture numérique des pays du Sud", par des aides à l'introduction des TIC (Technologies de l'Information et de la Commmunication) au sein de pays d'Afrique. Un beau programme, mais qui aurait selon moi gagné, à tous les points de vue, à être supporté par la communauté du libre. Financièrement, mieux vaut investir dans du capital humain (quelques ingénieurs formés Linux, compétents et pédagogues) plutôt que dans 10 000 licences Vista. Techniquement, performance et sécurité peuvent s'en ressentir. Mais c'est aussi une prise de position : le Grand Lyon, en signant cet accord, accepte et défend le [i]statu quo[/i] concernant la position dominante de Microsoft, à l'heure où beaucoup s'engagent pour la multiplication des choix accordés aux utilisateurs. Sachez cependant que la Mairie s'est défendue de privilégier Microsoft : ainsi, par exemple, les logiciels permettant le fonctionnement du site Web ne seraient pas issus de Windows.

Source : Le Monde

Posté par JC Second le samedi 3 février 2007 à 17:40 (2778 lectures)

Aller à la nouvelle précédente Nouvelle précédente
Changement d'hébergeur
Nouvelle suivante
Les développeurs du noyau Linux font une offre aux sociétés
Aller à la nouvelle suivante

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire

+ Voir les commentaires de cette nouvelle